Les états d'attention

Le 27 jui 2018

Premier petit retour sur ma formation à l'Institut Pikler à Paris, passionnant !

J'ai redécouvert les états d'attention grâce à l'observation fine de plusieurs enfants dans le jeu.

Ces temps sont importants à repérer et répondent parfois à la question des parents qui se demandent "pourquoi mon enfant ne fait rien!?"

Les états d'attention

L'attention flottante

L'enfant est assez agité, il passe d'un jeu à un autre. Il peut nous sembler dispersé.

Il reste en fait ouvert à tout ce qui se présente à lui.

Ce type d'attention peut aussi concerner les enfants préoccupés, qui se font du soucis ou sont anxieux.

L'attention soutenue

Quelque chose de nouveau apparaît, cela éveille son intérêt et l'enfant passe alors sur une concentration extrême. Il semble vouloir détailler l'objet sous les moindres coutures.

Sa main est un bon exemple, quand l'enfant commence à s'intéresser à elle ou à ses pieds, il peut passer un temps infini à l'observer, la goûter...

J'ai aussi observé un enfant qui semblait hypnotisé par un mécanisme en métal d'une barrière ou encore un enfant rêveur qui observait les effets de la poussière dans les rayons du soleil.

L'attention concentrée

L'enfant cherche ici à comprendre son action sur les objets ou sur son propre corps ou sur une personne.

Il répète inlassablement le même mouvement et ainsi cherche à le perfectionner, le rendre plus naturel et automatique.

Quelques exemples

Un enfant qui frotte l'arrière de sa tête avec le doudou d'un copain, puis le sien. Il cherche à se procurer des sensations et ressent les différences entre deux doudous.

L'enfant, allongé sur le ventre qui lance une balle, la regarde rouler. Il en lance une deuxième qui roule différemment, puis un cube qui ne roule presque pas. Ces multiples essais lui permettent de tirer des conclusions.

La phase de repos

Elle vient après la phase d'attention soutenue ou concentrée. L'enfant qui a dépensé beaucoup d'énergie à se concentrer, a besoin de relâcher sa vigilance.

La phase de repos se caractérise par des mouvements assez rapides, saccadés, pas contrôlés chez les bébés des membres supérieurs et /ou inférieurs ou encore par un état de veille, de détente - éveil calme selon les états de vigilance de Brazelton (pédiatre américain) par exemple*.

*je vous en parlerai dans un prochain article! ;)

Ces 4 phases interviennent tout au long de l'éveil de votre bébé. C'est à l'âge de 1 an, qu'on l'on repère le mieux ces états d'attention, mais il faut plusieurs observations pour arriver à les déceler!

Rappel

Les observations pratiquées dans les divers lieux d'accueil collectifs des moins de 3 ans, qui mettent en place la motricité libre, ont montré que le jeune enfant change de position tous les 30 secondes environ. C'est pourquoi il n'est pas aisé de tout voir !

Prendre le temps d'observer quelques minutes par jour est vraiment riche et vous en apprends beaucoup sur votre enfant!

Je vous invite à tester l'expérience chez vous ;)

Vous pourriez aussi être intéressé par :

Le 31 mai 2018

L'itinérance ludique

selon Laurence Rameau
Le 30 aoû 2018

Plongez dans le bain !

La motricité libre dans l'eau