"Faire marcher" mon enfant

Le 16 mar 2020

1. Le faire stopper son 4 pattes trop tôt

Le 4 pattes, tout comme le ramper sont des étapes essentielles pour l’enfant pour :

2. Lui donner les 2 mains pour avancer

Il est important de transmettre à l’enfant dès son plus jeune âge, qu’il doit être acteur de son développement.

Le tenir par les deux mains le rend dépendant de l'adulte et lui envoie le message que sans un adulte il n'est pas capable de faire !

motricite_libre_marche-bougribouillons.jpg

Lui proposer une seule main, c’est lui permettre de s’équilibrer et développer ses réflexes. Sa main, son bras doivent rester libres pour se rattraper, se sécuriser.

3. Le chausser en chaussures montantes et rigides

Les pieds du bébé sont très importants pour l’éveil des sens. Il développe ses habiletés et son agilité à attraper des objets avec ses doigts et ses orteils. L’idéal est donc de le laisser pieds nus au maximum.

Quand il commence à bouger ou en période de grand froid, proposez des chaussons souples pour garder une bonne dextérité. Enfin, quand la position debout l’intéresse, sélectionnez des chaussures souples, de préférence basses.

En savoir + avec l'article à ce sujet "Chaussure à son pied"

J’aime proposer l’exemple des après skis ou des bottes, êtes-vous à l’aise ainsi chaussés en tant qu’adulte pour bouger, grimper, sauter, faire des squats… ?

**4. Lui proposer le trotteur

Les parents qui utilisent le trotteur sont certains de rendre service à leur enfant car celui-ci semble enjoué et réussi à faire des pas relativement tôt.

Pourtant, la position de marche "assistée" n’est pas du tout idéale et utile pour l'apprentissage de la marche.

Les défauts de posture : la position des hanches n'est pas conforme; l'enfant est dressé sur la pointe des pieds, le corps en avant; il oublie de mettre ses mains en protection ; il n'a pas conscience de son schéma corporel (notamment la place occupée par son corps dans l'espace).

La marche, c'est plusieurs étapes, il faut faire preuve de patience : marche avec appui ou cabotage, marche hésitante, marche coordonnée, marche assurée ! De plus l'enfant revient souvent à la position antérieure qu'il maîtrise parfaitement quand il veut se déplacer vite - le 4 pattes-.

cabotage 2 postures.jpg

5. Le stimuler à l’excès

L’enfant accompagné en motricité libre découvrira la position en tant voulu. Ne vous fiez pas systématiquement au carnet de santé de votre enfant ou à ses copains du même âge, notez ses propres progrès !

A noter, marcher c’est aussi acquérir plus d’autonomie, c’est s’éloigner de sa maman. Certains enfants ne sont pas prêts à passer ce cap ;)

Attention au vocabulaire utilisé, qui peut être parfois ambivalent : “Bravo mon bébé, je suis ravie que tu marches !”

→ mon bébé : cela sous-entend que je ne suis pas pressée que tu grandisses… à méditer;)

Vous pourriez aussi être intéressé par :

Le 04 jui 2018

La valise Trunki

Bonnes vacances!
Le 10 mar 2017

Libérez les vêtements de vos enfants!

Bien dans ses baskets!