Les étapes du développement

Le 09 oct 2017

Le développement en images

allongé plat ventre.jpg

Position plat ventre avec tenue de la tête

assis banc.jpg

Position assise seule

debout main dans la main.jpg

Marche avec appui ou aide

ramper avec chien.jpg

Début de ramper en avant

Les petits noms rigolos

Découvrez les étapes du développement selon Pikler

Pikler a mené ses observations dans le cadre particulier d’une pouponnière d’après-guerre. Ses études démontrent qu’un enfant qui évolue en motricité dîte "libre ou autonome” sera plus autonome et confiant dans ses acquisitions.

Il ne passera pas pour autant les différentes étapes du développement plus vite mais s’assurera de bien maîtriser une étape avant de se lancer dans la suivante. Ce qui limite énormément les chutes ! Les retours en arrière, souvent nommés péjorativement "phases de régressions” sont justes une réassurance dans la maîtrise de la position passée.

Ex : Je commence à m'asseoir mais je veux m’assurer que je peux revenir à la position allongée si je me fatigue ou pour explorer différemment.

Les grandes étapes

  1. Se tourner du dos sur le côté (3,7 mois)
  2. Se tourner sur le ventre (5,5 mois)
  3. Se tourner du ventre sur le dos (6,6 mois)
  4. Ramper à plat ventre (arrière, avant) reptation (8,8 mois)
  5. Marche à 4 pattes (10 mois)
  6. S’asseoit (est assis et se recouche) (10 mois)
  7. Se met à genoux dressé (10,4 mois)
  8. Se met debout (11,2 mois)
  9. Commence à marcher sans se tenir (15,3 mois)
  10. Marche assurée (16,6 mois)

Les repères d’âge sont transmises à titre indicatif (pour donner un ordre d’idées) car chaque enfant est différent et doit être respecté par rapport à son rythme. S’ajuster à la personnalité de chaque individu, c’est prendre en compte ces différences.

Les étapes 1,2,3 et 9, 10 sont dans l’ordre chronologique ; les phases 4, 5,6,7,8 ne sont pas toujours dans le même ordre.

Petit rappel essentiel : Pour jouer, un enfant a avant tout besoin de sécurité affective (se sentir aimé, en confiance, en sécurité dans un contexte connu).

En comparaison avec le carnet de santé

Les informations du carnet de santé peuvent vous effrayer, n’oubliez pas encore une fois que votre enfant est unique !

Le respect de chacun

Comme les adultes, chacun à des prédispositions, des sensibilités et des compétences qui lui sont propres (liées à son environnement). Un enfant à l’aise dans son corps, peut avoir moins d’aisance avec le langage ou le vocabulaire et vice versa.

Ses capacités se développent progressivement, il serait donc trop exigeant d’attendre d’un enfant qu’il apprenne à marcher, à être propre et à manger seul simultanément !

Pour aller plus loin...

Ses travaux de Pikler sont publiés dans un ouvrage de référence : “Se mouvoir en liberté dès le premier âge” - le développement moteur autonome des enfants du premier âge”, Editions Presses universitaires de France.

Vous pourriez aussi être intéressé par :

Le 13 aoû 2018

La Terre dans mon logo

Le corps physique