Le trampoline

Le 15 jui 2017

Après avoir observé autour de moi et écouté un bon nombre de mes connaissances, j’observe que le trampoline fait une arrivée fracassante dans vos jardins !

Pour ou contre ?

Ce n’est pas le nombre de blessures recensées qui me fait peur, bien au contraire, je considère qu’un enfant qui a exercé sa motricité en liberté depuis son plus jeune âge, est apte à faire ce type d’expériences. Il pourra chuter et se relever sans pour autant se blesser et passera incontestablement un bon moment.

Pourtant, certains loisirs ou la pratique sportive peuvent être néfastes pour le périnée . Le trampoline augmente la pression exercée sur le périnée, du fait des impacts provoqués en sautant et de la contraction des muscles abdominaux.

Le périnée est un ensemble de muscle situé entre l'anus et les parties génitales qui soutient la vessie ainsi que tous les organes du petit bassin ; c'est-à-dire le rectum, le vagin et l'utérus.

Sur le long terme, ce nombre important de pressions supplémentaires peut être à l’origine d’un relâchement des muscles du périnée, voire d’une incontinence urinaire précoce. On parle davantage de ce phénomène chez les mamans, post accouchement, cependant cela peut concerner vos enfants et vos hommes.

Quels sont les sports plus à risque?

Le volley, le basket, la course à pied, la corde à sauter, la boxe.

Je ne suis pas en train de dire qu’il faut arrêter ces sports mais l’idéal est d’y associer des activités de type yoga, taï chi, qi gong pour apprendre à souffler correctement et se recentrer sur sa posture.

Quelques conseils pratiques

En résumé, sauter n'est pas mauvais pour la santé mais à pratiquer avec modération !

Vous pourriez aussi être intéressé par :

Le 16 mar 2018

Festival "Ramène tes jeux"

Le 25 mars à Theix
Le 20 oct 2017

Les 24H du jeu - Theix

La motricité libre à l'honneur